Blog

qualité vidéo de l'osmo pocket

Le petit dernier de DJI n’est pas un drone

Après la miniaturisation de ses Drones, DJI continue sa lancée sur l’évolution de ses Actions Cam et de ses Study Cam. Un nouveau segment parallèl au Ronin et au Ronin S est lancé avec l’Osmo Pocket.

L’object tient dans la paume d’une main et la qualité est digne d’un GH4-GH5, hors profondeur de champs.

A nouveau, Dji cherche à étendre son influence aux particuliers. A partir d’un matériel réservé aux professionnels de la vidéo, DJI parvient à s’imposer auprès des particuliers qui sont finalement les plus gros consommateurs de communication vidéo.

Vidéo 4K 50 fps, tout comme le tout dernier drone Mavic Pro qui a conquis les professionnels comme les particuliers, les standards de la prise de vue sont respectés. Pourtant, qui peut aujourd’hui prétendre monter du 4K en 50 fps? Pas grand monde. 

Une qualité qui prend de l’avance pour assurer

DJI offre à ses clients, pour moins de 400€, une machine de grande qualité. C’est un bon point pour ceux qui veulent garder le meilleur entre les mains, sans être obliger de changer leur matériel au bout d’un an. En effet, la 4K en 50 fps a de l’avenir pour quelques années encore, ce qui laisse à tous ceux qui prendront soin de leur Osmo Pocket, de belles années d’utilisation devant eux.

Côté tarif, à moins de 400€ l’ensemble, on peut noter que la stratégie DJI reste l’accessibilité. De même que pour le prix du phantom 4 PRO RTK, DJI surprend à nouveau par sa volonté de marqué une différence sur la qualité comme sur le prix.

Soyez le premier à publier un commentaire.