Blog

L’utilisation des drones dans la mise en place du décret tertiaire.

Le fameux décret tertiaire. Celui dont on parle depuis plusieurs mois et qui produit des obligations dès maintenant.

Le décret tertiaire : le décret de la loi élan pour réduire les consommations énergétiques.

Comme son nom l’indique, le décret tertiaire a pour objectif de réduire les consommations énergétiques dans le tertiaire. Comprenez par “tertiaire”, tous les bureaux et entrepôts qui hébergent une activité tertiaire. C’est donc tout le monde, et c’est donc obligatoire. Enfin, sauf pour les lieux de culte et sauf pour les entreprises avec une surface inférieure à 1000m2.

Et le drone dans tout ça?

Et bien le drone a sa place sur deux métiers qui permettent de faciliter la tâche des premiers dossiers. En effet, pour respecter l’objectif de réduction de consommation d’énergie, il faut avant tout un référentiel, un point zéro.

Et ce point zéro doit permettre de donner des informations de suivi, d’évolution, mais également les pistes de réflexion qui permettront d’engager les travaux.

La photogrammétrie par Drone permet de faire des calculs, de poser des mesures et donc de connaître les informations précises du bâtiment analysé.

De même, la thermographie par Drone permet de réaliser une inspection thermique. Cette inspection assurera une information facilement identifiable pour prioriser les travaux.

Une thermographie par Drone pour atteindre les objectifs du décret tertiaire.

N’oublions pas que le premier objectif du décret tertiaire, c’est -40% de consommation d’ici 2030. Dans 9 ans il aura fallu engager des travaux importants permettant de prouver cette baisse de consommation d’énergie. Avec un suivi informatique précis de ces objectifs, pas moyen d’échouer, il faut réussir.

Donc, pour réussir, il faut engager des travaux. Avec une image thermique complète, associée à des orthophotographies, l’information permet de prioriser pour faire les travaux les plus urgents, qui parfois suffiront.